Bibliographie

 [1] AGACHE P,
 Glandes sudorales eccrines.
 In : MEYNADIER J, Précis de physiologie cutanée.
 Paris : Editions de la Porte verte, 1980. p. 73-82

 [2] AGACHE P,
 Glandes sudorales apocrines.
 In : MEYNADIER J; Précis de physiologie cutanée.
 Paris : Editions de la Porte verte, 1980. p. 83-4

 [3] AGACHE P, CANDAS V,
 Physiologie de la sécrétion sudorale eccrine.
 Encycl Méd Chir, Dermatologie, 98-025-A-10, 2001, 6p.

 [4] AGACHE P, et al.,
 Physiologie de la peau et explorations fonctionnelles cutanées.
 Cachan : Editions Médicales internationales, 2000

 [5] Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé 
 Evaluation du risque lié à l’utilisation de l’aluminium dans les produits cosmétiques.

 [6] AISSAOUI M, CABANE J,
 Les hyperhidroses.
 Concours Med 1996 ; 118 (40) : 2910-12

 [7] ARIGON JP, CHAPUIS O, SAINTON T, ROUQUIE D, BOUCHARD A, BROCQ FX, et al.,
 Sympathectomie thoracique : un traitement de l'hyperhidrose.
 Rev Pneumol Clin 2004 ; 60 : 95-103

 [8] ARNDT K,
 Thérapeutique dermatologique.
 Paris : Pradel, 1997

 [10] BAJOUT S,
 L'hyperhidrose et sa prise en charge.
 Thèse doctorat : Caen ; 2008

 [11] BARRET A, CHAUFOUR X, CASBAS L, BOSSAVY JP,
 Sympathectomie thoracique.
 Encycl Med Chir (Elsevier SAS, Paris), Techniques chirurgicales – Chirurgie vasculaire, 43-029-U, 2005

 [12] BECHAUX S,
 Actualités sur les antiperspirants.
 Bedc 1999 ; 7 (5) : 118-24

 [13] BENOHANIAN A,
 L'hyperhidrose : comment éponger le problème ?
 Clinicien 2003 ; 18(9) : 118-27

 [14] BENOHANIAN A,
 L'hyperhidrose focale : choisir l'approche thérapeutique selon son intensité.
 Clinicien 2008 ; 23 (3) : 67-74

 [15] BENOHANIAN A,
 L'hyperhidrose palmoplantaire.
 Clinicien 2006 ; 22 (10) : 81-4

 [16] BENOHANIAN A,
 Needle-free anesthesia : a promising technique for the treatment of palmoplantar hyperhidrosis with botulinum toxin A.
 Therapy 2006 ; 3 (5) : 591-96

 [17] BODOKH I,
 Hyperhidrose palmaire.
 Ann Dermatol Venereol 2003 ; 130 (5) : 561-4

 [18] BONERANDI JJ, PEROUSE D,
 Sudation, anti-transpirants et déodorants.
 Nouv Dermatol 1985 ; 4 (3) : 120-22

 [19] BONI R,
 Sudation et hyperhidrose (sécrétion accrue de sueur).
 Forum Med Suisse 2001 ; 1 (18) : 464-67

 [20] BRISARD Anne,
 L'hyperhidrose : traitements et solutions.
 Thèse doctorat : Nantes ; 2005NANT064P

 [21] CASTIER Y, BESNARD M, LESECHE G,
 Sympathectomie thoracique endoscopique pour hyperhidrose primitive des membres supérieurs.
 J Chir 2004 ; 141 (1) : 31-5

 [22] COLEMAN MORIARTY K,
 Toxine botulique
 Manuel d'utilisation en esthétique faciale. Paris : Elsevier, 2004

 [23] CRICKX B,
 Les grandes fonctions de la peau.
 Ann Dermatol Venereol 2005 ; 132 : 8S49-68

 [24] DARBRE PD,
 Aluminium, antiperspirants and breast cancer.
 J Inorg Biochem 2005 ; 99 (9) : 1912-19

 [25] DAVARIAN S, KALANTARI KK, REZASOLTANI A, RAHIMI A,
 Effect and persistency of botulinum toxin iontophoresis in the treatment of palmar hyperhidrosis. Australas
 J Dermatol 2008 ; 49 (2) : 75-9

 [26] DESNOS P, VIGNERON JL, CORSON N, MUNOZ MH, BONERANDI JJ,
 Traitement de l'hyperhidrose par ionophorèse : principe, matériel, méthodologie, résultats à propos de 93 cas.
 Nouv Dermatol 1988 ; 7 (5) : 551-54

 [27] DOCTISSIMO,
 Les déodorants responsables de cancers ?

 [28] DU VIVIER A,
 Dermatologie du praticien.
 Paris : Flammarion Médecine–Sciences, 1995

 [29] EISENACH JH, ATKINSON JLD, FEALEY RD,
 Hyperhidrosis : Evolving Therapies for a Well-Established Phenomenon.
 www.mayoclinicproceedings.org

 [30] ELKHYAT A, AGACHE P,
 Le traitement de l'hyperhidrose par ionophorèse d'eau faiblement minéralisée.
 J Méd Esth Chir Derm 1993 ; 20 (80) : 251-5

 [31] ESCULAPE,
 Diagnostic étiologique d'une hyperhidrose.
 
 [32] EXLEY C, CHARLES LM, BARR L, POLWART A, DARBRE PD,
 Aluminum in human breast tissue.
 J Inorg Biochem 2007 ; 101 (9) : 1344-46

 [33] FERRAZ Cécile,
 Les glandes sudorales : prise en charge des hyperhidroses.
 Thèse doctorat : Toulouse 3 ; 2005TOU32033

 [34] FOUCAULT P,
 La toxine botulique A : intérêt dans l'hyperhidrose et dans les suites d'une amputation.
 Sang Thrombose Vaisseaux 2003 ; 15 (4) : 202-6

 [35] FREYDT C,
 Les traitements de l'hyperhidrose essentielle.
 Médecin généraliste 2007 ; 2398

 [36] GOURIER-FRERY C, FRERY N,
 Aluminium.
 Encycl Méd Chir (Editions Elsevier SAS, Paris)
 Toxicologie-Pathologie professionnelle, 16¬002-A-10, 2004, 10p.

 [37] GREGOIRE B,
 Les soins des pieds.
 Monit Pharm 2003 ; 2474 (cahier II) : 11

 [39] HAUTE AUTORITE DE SANTE / SERVICE D'EVALUATION DES ACTES PROFESSIONNELS,
 Séance d'injection unilatérale ou bilatérale de toxine botulique au niveau du creux axillaire.

 [39] HERNANDEZ M, MERCIER-FRESNEL MM,
 Le nouveau précis d'esthétique cosmétique. 7 éd.
 Paris : Ed. Vigot, 2006

 [40] HORNBERGER J, GRIMES K, NAUMANN M, GLASER DA., LOWE NJ., NAVER H, et al.,
 Reconnaissance, diagnostic et traitement de l'hyperhidrose primaire localisée.
 Encycl Méd Chir, Elsevier Paris, Dermatologie, 98-815-B-10, 2004

 [41] INAN K, GOKSEL OS, UCAK A, TEMIZKAN V, KARACA K, UGUR M, et al.,
 Thoracic endoscopic surgery for hyperhidrosis : Comparaison of different techniques. 
 Thorac Cardiovasc Surg 2008 ; 56 (4) : 210-13

 [42] INSTITUT DE VEILLE SANITAIRE,
 Aluminium : quels risques pour la santé ?

 [43] INTERNATIONAL HYPERHIDROSIS SOCIETY,

 [44] KAVANAGH GM, OH C, SHAMS K,
 BOTOX® delivery by iontophoresis.
 Br J Dermatol 2004 ; 151 (5) : 1093-95

 [45] KIM WO, KIL HK, YOON KB, YOON DM,
 Topical glycopyrrolate for patients with facial hyperhidrosis.
 Br J Dermatol 2008 ; 158 (5) : 1094-97

 [46] LAMBERT D,
 Pathologie non tumorale des glandes sudorales.
 Encycl Méd Chir (Editions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS, Paris, tous droits réservés), Dermatologie, 98-815-A-10, 2002, 10p.

 [47] LAMBERT D, BOUILLET F,
 Antisudoraux.
 Encycl Méd Chir (Editions Scientifiques et Médicales Elsevier Paris, Cosmétologie et Dermatologie esthétique, 50-160-E-10, 2000, 6p.

 [48] LAMBOLEY Peggy,
 Le pharmacien, les déodorants et les antitranspirants.
 Thèse doctorat : Poitiers ; 2001POIT1511

 [49] LE BOUARD Estelle,
 Déodorants et antiperspirants.
 Thèse doctorat : Rennes 1 ; 2001REN1P065

 [50] LE DINH Chi Tien,
 Physiopathologie de la sudation et les antiperspirants.
 Thèse doctorat : Aix-Marseille 2 ; 2007AIX22568

 [51] LEE A HS,
 Why is carcinoma of the breast more frequent in the upper outer quadrant ? A case series based on needle core biopsy diagnoses.
 Breast 2005; 14 (2) : 151-2

 [52] LEMETAYER Myriam,
 L'hyperhidrose et ses traitements.
 Thèse doctorat : Angers ; 2001ANGE0129

 [53] LE NOST Claire,
 L'hyperhidrose et la toxine botulique.
 Thèse doctorat : Rennes 1 ; 2007REN1PO49

 [54] LEVY M,
 Toxine botulique de type A.
 In : DUBERTRET L, Thérapeutique dermatologique.
 Paris : Flammarion Médecine—Sciences, 1991. p. 1221-23

 [55] Lota I.,
 La ionophorèse dans le traitement de l'hyperhidrose palmo-plantaire.
 Thèse doctorat Université Aix-Marseille II. 1989 :37

 [56] MAILLARD H, BARA C, CELERIER P,
 Intérêt de l'hypnose dans les injections palmaires de toxine botulique A.
 Ann Dermatol Venereol 2007 ; 134 : 653-54

 [57] MAILLARD H, BRIAND N, BARA P, CELERIER P,
 Efficacité de la toxine botulique A dans le traitement de l'hyperhidrose axillaire et palmaire : 10 cas.
 Ann Dermatol Venereol 2003 ; 130 (5) : 511-3

 [58] MARTINI MC,
 Introduction à la dermopharmacie et à la cosmétologie. 2e éd.
 Paris, Londres, New York : Tec & Doc Lavoisier, Cachan :
 Editions Médicales internationales, 2006

 [59] MARTINI MC, SEILLER M,
 Actifs et additifs en cosmétologie. 3e éd. Paris : Tec & Doc Lavoisier, Cachan :
 Editions Médicales internationales, 2006

 [60] MELISSOPOULOS A, LEVACHER C,
 La peau : structure et physiologie. 2e éd. Paris : Tec & Doc Lavoisier, Cachan :
 Edition Médicales internationales, 2001

 [61] MIRICK DK, DAVIS S, THOMAS DB,
 Antiperspirant use and the risk of breast cancer.
 J Natl Cancer lnst 2002 ; 94 (20) : 1578-80

 [62] NATURALE CLINICA,

 [63] OCHONISKY S,
 Hyperhidroses.
 Encycl Méd Chir (Elsevier, Paris), AKOS Encyclopédie Pratique de Médecine, 1-0720, 1998,4p.

 [64] PIERARD-FRANCHIMONT C, PIERARD GE,
 Physiologie de la sécrétion sudorale.
 Encycl Med Chir, Elsevier Masson, Paris, Dermatologie, 98-025-A-10, 2007

 [65] PISTORIUS MA, PLANCHON B,
 Hyperhidrose.
 Encycl Méd Chir, Elsevier SAS, Paris, Angéiologie, 19¬2530, 2002, 4p.

 [66] RAGETH C,
 One step forward in proving, that underarm cosmetics do not cause breast cancer.
 Breast 2005 ; 14 (2) : 85-6

 [67] Rédaction La revue Prescrire,
 L'hyperhidrose localisée primaire.
 Revue Prescrire, 2005 ; 25 (260) : 263-299

 [68] RIVOALLAN YM.,
 LA SYMPATHECTOMIE THORACIQUE DANS L'HYPERHIDROSE PALMAIRE.
 Thèse médecine. CAEN.1983.

 [69] SCHOLLHAMMER M, MISERY L,
 Treatment of hyperhidrosis with oxybutynin.
 Arch Dermatol 2007 ; 143 (4) : 544-5

 [70] SIMONETTA MOREAU M, CAUHEPE C, MAGUES JP, SENARD JM,
 A double-blind, randomized, comparative study of Dysport vs. Botox in primary palmar hyperhidrosis.
 Br J Dermatol 2003 ; 149 (5) : 1041-5

 [71] STEVENS A, LOWE J,
 Histologie humaine. 3e éd.
 Paris : Elsevier, 2006

 [72] STEIGLEDER GK,
 Atlas de dermatologie pratique. 2e éd.
 Paris : Masson, 1992

 [73] STOLMAN LP,
 Hyperhidrosis : Medical and surgical treatment.
 Eplasty 2008 ; 8 : e22

 [74] TAERON C,
 Sus à la transpiration
 Actual Pharm 2002 ; 408 : 49-50

 [75] VETRUGNO R, LIGUORI R, CORTELLI P, MONTAGNA P,
 Sympathetic skin response.
 Clin Auton Res 2003 ; 13 (4) : 256-70

 [76] YAMASHITA N, SHIMIZU H, YANAGISHITA T, WATANABE D, TAMADA Y, MATSUMOTO Y.,
 Local injection of botulinum toxin A for palmar hyperhidrosis : Usefulness and efficacy in relation to severity.
 J Dermatol 2008 ; 35 (6) : 325-29